Comment renforcer l’isolation des ruches ?

Quand vient l’hiver, l’apiculteur se doit de s’assurer de plusieurs points afin que les ruches puissent bien vivre cette période. L’isolation permet aux abeilles de continuer leur travail dans les meilleures conditions possibles.

Renforcer l’isolation

Il est primordial de renforcer l’isolation thermique de la ruche. Ainsi, vous aiderez davantage les colonies d’abeilles à maintenir une température constante intérieure.

Eliminer les courants d’air

Pour commencer, il faut s’assurer d’éliminer les sources de courant d’air. Avec le temps, les parois qui constituent la ruche se détériorent. Cela occasionne alors des fentes favorisant la pénétration de l’air. C’est pourquoi il est important de les localiser et les reboucher.

Pendant les périodes chaudes, les entrées doivent être grandes pour faciliter le passage des abeilles. Toutefois, c’est le contraire pendant l’hiver. En effet, réduire les entrées permet de limiter le flux d’air pénétrant dans la ruche occasionnant le froid. Par ailleurs, cette réduction permet également d’éviter toute intrusion de rongeurs. Ces derniers sont néfastes, car ils peuvent perturber l’hivernation et décupler la consommation de sirop de nourrissement.

Gérer l’humidité dans les ruches pendant l’hiver

L’humidité est un autre élément à gérer pendant l’hiver. Pour l’éviter, il est nécessaire de procéder à la surélévation de la ruche. La raison est que la neige qui se trouve en dessous peut fondre et atteindre l’habitation des abeilles. Vous devez noter que l’humidité est d’autant plus néfaste pour elles que le froid. Si possible, il est également préférable de prévoir un abri en dessus pour limiter l’humidité due aux chutes de neige.

Afin de mieux isoler les ruches pendant l’hiver, il est conseillé de doubler les parois et les toits avec des planches. Ces derniers constitueront une barrière supplémentaire pour empêcher le froid s’infiltrer dans la ruche. Vous devez aussi penser à installer des poids sur le toit. De cette sorte, le vent ne pourra le soulever, mettant à nu l’intérieur et exposant les abeilles au froid.

Suivre l’évolution des ruches pendant l’hiver

Une fois que l’hiver est totalement présent, il faudra encore faire attention à ne pas baisser sa garde. En effet, des incidents peuvent se produire durant la période glaciale surtout quand des vents forts se lèvent. L’apiculteur devra veiller à ce qu’aucune ruche ne soit tombée et qu’aucun élément extérieur entrainé par le vent ne leur tombe dessus.

Ce sera également l’occasion de vérifier l’état de la consommation de ressources. Pour ce faire, il faut se référer au poids initial de 35 kg. Des normes selon le mois sont à prendre en compte, ce qui fait que si le poids de la ruche stagne ou s’il chute rapidement, il est nécessaire de réagir.

Le déclin des abeilles n’est plus à prouver. C’est pourquoi il est très important de prendre soin des abeilles et de faire en sorte qu’elles puissent polliniser et faire son travail correctement. Renforcer l’isolation et gérer l’humidité des ruches permet d’entretenir son exploitation sur le long terme. Veillez à suivre l’évolution des ruches tout au long de la période afin de détecter le plus tôt possible si jamais il y avait un problème dans la ruche. De cette manière vous pourrez traiter le problème à la source.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *