Nécessité de vendre son terrain : comment faire ?

Vendre son terrain est bien différent de la vente d’un logement. Pour cela, plusieurs démarches sont indispensables et cruciales, mais il existe également des astuces pour réussir la vente d’un terrain.

Les formalités indispensables lorsqu’on souhaite vendre son terrain

Avant de procéder à la vente de votre terrain, veuillez respecter les formalités qui sont préalables à la vente de ce dernier. En effet, vous devez en premier lieu consulter les plans d’urbanisme qui sont visibles à la mairie. À cela, vous devez consulter le plan local d’urbanisme dit PLU ou le plan d’occupation des sols ou PLS. Ces plans vous permettront de savoir si votre terrain peut être mis en vente, si votre terrain peut être constructible, et même la surface minimum exigée pour la construction d’une demeure sur le terrain en question. Par ailleurs, la mairie peut également vous fournir des informations sur les servitudes et les possibilités de viabilisation du terrain.

L’étape suivante consiste à borner le terrain. Étant une formalité facultative lors de la vente de la totalité de votre terrain, le bornage est cependant indispensable dans le cas où vous souhaitez seulement vendre une partie de votre terrain. Il est à noter que pour réaliser cette tâche, vous devez faire appel aux services d’un géomètre qui est le professionnel dans le domaine. Ce dernier réalisera non seulement un relevé de la surface du terrain à vendre, mais veillera également au bornage de celle-ci.

Il est aussi à noter que ce professionnel a également pour rôle de délimiter votre terrain dans le cas où il est entouré par d’autres propriétés. Pour cela, un procès-verbal de bornage se fera signer par chacun des propriétaires voisins. Aussi, si une personne souhaite vendre son terrain en plusieurs lots, le géomètre doit réaliser une déclaration préalable de division auprès de la mairie. De même, il doit également établir un exemple de document modificatif du parcellaire cadastrale. Cependant, à partir de 3 lots à construire, le propriétaire du terrain à vendre doit demander un permis d’aménager. Pourtant, si vous avez du mal à vous en occuper, n’hésitez pas à contacter un promoteur qui est un spécialiste en la matière.

Comment faire pour estimer le terrain et conclure sa vente ?

Une fois les formalités respectées, vous devez maintenant procéder à l’estimation de votre terrain. Pour cela, vous devez avoir recours à un expert foncier, un agent immobilier ou même un notaire. Cependant, pour estimer la valeur de votre terrain, plusieurs critères sont pris en compte, à savoir sa superficie, son accès, notamment les modalités d’accès à la voie publique, son inclinaison, les raccordements, sa situation, son exposition, la nature du sol, etc. Pourtant, il est à noter que la valeur d’un terrain varie d’une commune à une autre.

Cependant, sachez que lorsque vous avez trouvé un acheteur, la conclusion de la vente se réalise sous trois étapes. Pour cela, l’acheteur vous fait tout d’abord livrer une offre d’achat. Si celle-ci vous convient, vous devez signer une promesse de vente ou bien un compromis de vente en mentionnant dans le document la hauteur maximale de la construction possible sur le terrain, les conditions suspensives et les types de séparation entre les propriétés. C’est par la suite que vous devez signer l’acte de vente. Il est également à noter que la signature de ce dernier se fait six mois après la signature du compromis de vente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *