Comment se débarrasser de la malchance

Ironie du sort, malchance, malédiction, l’être humain a tendance à attribuer les mauvaises circonstances qui animent sa vie à leur compte. Puisque l’homme est de nature à vouloir tout contrôler dans son quotidien, il a développé plusieurs croyances et idées par lesquelles il espère se débarrasser de la malchance qui l’entoure et réussir dans ses entreprises. De vaines tentatives selon certains car la malchance n’existerait pas. Focus sur les différentes croyances répandus ici et là.

Ce qu’ils font pour se débarrasser de la malchance

Pour ceux qui sont du genre superstitieux, il y a mille et une façons de se débarrasser de la malchance ou du moins ne pas l’attirer sur soi. Comme superstition va de pair avec croyance et spiritualité, il est difficile de prouver la véracité de ces pratiques, mais citons quand même :

  • L’utilisation du sel comme antidote, soit en prenant un bain de sel pour chasser les ondes négatives et purifier le corps, soit en jetant une pincée par-dessus l’épaule gauche. Par contre il ne faut surtout pas se tromper de gauche au risque d’attirer la malchance plutôt que le contraire.

  • L’utilisation de l’encens permet selon des croyances à chasser la malchance, et que les senteurs fortes sont les plus efficaces. Il vous suffit alors de les brûler à l’endroit que vous voulez purifier.

  • Le port de talisman protecteur, que ce soit un pendentif, un bracelet ou un objet quelconque à garder sur soi comme le trèfle à quatre feuille ou la patte arrière gauche de lapin, débarrasse de la malchance et attire inversement la chance.

  • L’utilisation de cristaux ou de pierres précieuses comme l’améthyste, la tourmaline noire, la labradorite, la pierre de lune, le rubis… des pierres réputés pour contrer les mauvais esprits ou les énergies négatives.

  • L’amélioration du karma par de bonnes actions et de la charité.

  • La purification des chakras par un bain de fleurs fraîches.

Bref, la liste est longue et les pratiques aussi selon les croyances et les convictions de chacun.

Ce que la malchance cache

Mettre tout sur le compte de la malchance est quelque part la réaction par défaut de l’homme quand il est confronté à l’imprévisible, à l’inattendu et l’incontrôlable. Certains iront même jusqu’à croire qu’ils sont condamnés à être un looser. Mais le vrai danger de ramener à la malchance ou à la présence d’objet particulier (par exemple un chat noir) la responsabilité d’un phénomène quelconque ne se résume pas à cette pensée, il apporte aussi des effets néfastes pour l’équilibre et le bien-être. En effet, on a tendance à s’ôter la culpabilité d’un fait pour donner « la faute à malchance ».

La bonne attitude est de différencier, selon les circonstances, ses propres responsabilités et les choses imprévisibles afin de progresser et de ne plus reproduire les mêmes erreurs s’il faut réemprunter le même chemin plus tard. Il en est de même pour la chance, car attribuer le succès au hasard ne conduit pas à analyser les comportements et les décisions qui nous y ont amené, ce qui nous prive plus tard de nouveaux succès si on réitère le même travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *