Au secours : mon enfant a la scarlatine !

Votre enfant a-t-il déjà été eu la scarlatine ? Comme nous entamons la saison d’hiver, la semaine dernière sans crier gare, le mien l’a attrapé sans que je ne sois préparée à affronter une telle maladie. Entre panique, angoisse et grosse appréhension, j’ai quand même eu le réflexe de me documenter sur le sujet afin de trouver comment soulager efficacement mon enfant mais aussi pour me rassurer un peu. Si le vôtre n’a pas encore eu la scarlatine, découvrez les points importants tels que les symptômes, le processus d’évolution, les traitements de la scarlatine, les éventuelles complications de la maladie.

Quels sont les symptômes de la scarlatine ?

D’abord, il faut savoir que la scarlatine est bel et bien une maladie infantile très contagieuse qui se transmet par voie aérienne. Ensuite, la scarlatine chez le bébé se manifeste par une fièvre soudaine et très élevée (de plus de 38,5°C) chez un enfant en bonne santé. Mon enfant a fait une angine avec des ganglions douloureux sous ses maxillaires, il a aussi eu des douleurs au ventre. D’après le médecin, tous ces signes sont normaux et voire, il fallait également s’attendre à des vomissements. Après 2 jours, de grandes plaques rouges sont apparues sur le corps de l’enfant, surtout dans le creux des genoux et des coudes.

Quel est le processus d’évolution de la maladie ?

Après l’apparition des rougeurs qui ont envahi l’ensemble du corps de l’enfant, la peau prend la texture du papier sablé. L’enfant présente une sorte d’enduit blanchâtre sur la langue qui, lorsqu’il disparaît, laisse place à une couleur rouge vif qui rappelle la couleur de la framboise. Au bout d’une semaine, la peau peut desquamer, u phénomène tout à fait normal toujours selon le médecin.

Quels sont les traitements ?

J’ai été étonnée d’apprendre que contrairement aux autres maladies infantiles comme la varicelle ou encore la rougeole, l’enfant peut encore contracter la scarlatine même après avoir déjà été contaminé une première fois. Les traitements consistent alors en un traitement antibiotique qui permet de réduire la durée des symptômes mais aussi de prévenir les éventuelles complications. Par ailleurs, il est également possible de soulager la douleur et la fièvre de votre enfant avec de l’ibuprofène conformément à la prescription de votre médecin.

Comment éviter d’attraper la scarlatine ?

Il n’existerait pas de vaccin contre cette maladie. Alors, pour réduire les risques d’attraper la scarlatine, il suffit d’adopter des mesures d’hygiène de base qui vous permettent d’éviter de contracter la maladie via une personne atteinte et contagieuse. Pour cela, il est recommandé d’apprendre à votre enfant à se laver soigneusement et fréquemment les mains. Ensuite, apprenez-lui à utiliser un mouchoir de préférence en papier jetable, notamment lorsqu’il a besoin de se moucher ou quand il tousse ou encore quand il éternue. Voici pour en savoir plus sur l’éviction scolaire et maladies contagieuses.

Quelles sont les éventuelles complications de la maladie ?

Les complications d’une scarlatine sont rares mais elles peuvent être sévères surtout si l’enfant n’a pas été correctement soigné. Il peut s’agir d’un rhumatisme articulaire aigu ou RAA, d’une atteinte des articulations, des valves cardiaques ou encore d’une atteinte rénale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *